L’importance de l’apport en protéine dans la musculation

protéine
Protéines, lipides et glucides sont les trois groupes de nutriments indispensables pour le bon fonctionnement de notre organisme. Aussi, pour être en parfaite santé, il convient de consommer quotidiennement des aliments qui apportent chacun de ces nutriments. Alors que les glucides servent de carburant à nos organes, les glucides apportent l’énergie nécessaire à nos mouvements. Quant aux protéines, elles assurent la force de nos tissus et le développement de nos muscles. Ainsi, les personnes qui souhaitent gagner de la musculature doivent consommer un taux élevé de protéines et pratiquer une activité physique afin que ces nutriments se transforment en tissu musculaire. Voici quelques points fondamentaux pour développer ses muscles sans déséquilibrer son alimentation.

Les protéines dans l’alimentation quotidienne

Pour rester en bonne santé sans prendre ni perdre de poids, il est indispensable de consommer autant de nutriments que l’on en dépense. Si on en consomme trop, on grossit, si on n’en consomme pas assez, notre organisme se dégrade car il ne dispose pas des nutriments nécessaires à l’entretien de sa structure. Dans le cadre d’une alimentation normale, il est conseillé de consommer quotidiennement entre 0,8 et 1 g de protéine par kg pour un homme et entre 0,6 et 1 g pour une femme. Ainsi, un homme de 80 kg doit absorber entre 65 et 80 g de protéine par jour. Si la viande est souvent désignée comme la source la plus importante de protéines, les céréales et les légumes secs en contiennent également beaucoup. Comme chaque aliment apporte, en plus des protéines, d’autres nutriments indispensables à l’organisme, il faut savoir correctement les combiner. Il existe enfin des protéines pures sous forme de poudre. Elles sont destinées aux personnes qui souhaitent uniquement augmenter leur consommation de protéines et suivre de manière très précise leur alimentation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Apport en protéine et activité sportive

Un apport important en protéines additionnée d’une activité sportive permet de gagner de la masse musculaire très rapidement. En effet, comme les muscles sont très sollicités, les protéines sont prioritairement utilisées par notre corps pour renforcer nos tissus et pour créer de nouvelles cellules. Ainsi, prise importante de protéines et musculation doivent être étroitement liées afin que l’organisme sache comment utiliser l’abondance de ce nutriment. En l’absence d’exercice, l’excès de protéines dans le sang a des répercussions sur la santé. Prise de poids, constipation, diarrhée, et déshydratation sont les premières conséquences d’un taux trop élevé de protéines. Avec le temps, les reins fonctionnent moins bien et les risques de problèmes cardiaques augmentent.

Comment choisir ses aliments protéines ?

Il existe deux grands groupes d’aliments riches en protéines. Ainsi, la viande, les poissons, les produits laitiers et les œufs contiennent un taux élevé de ce nutriment. La proportion de protéines animales varie toutefois d’un aliment à l’autre. En effet, une cuisse de poulet rôti contient 23 g de protéine, un œuf en contient 7 g, 100 g de moules en contiennent 24 g, 100 g de jambon blanc en contient 18 g. Aussi, en consommant très peu de viande par jour, on arrive vite à l’apport conseillé. Les légumineuses, les céréales, les légumes secs et les graines contiennent eux aussi un taux élevé en protéines. Parmi les protéines végétales les plus riches, on trouve les oléagineux. 100 g d’amandes contiennent 24 g de protéine, les noix et les noisettes en apportent 18 g. 100 g de lentilles fournissent 15 g de protéine et 100 g de tofu en contient 8 g. Là encore, en consommant quotidiennement des protéines végétales, on parvient facilement à répondre aux besoins de notre corps.

Des protéines bien utilisées

Les protéines animales et les protéines végétales fournissent, en plus des protéines, des nutriments différents. Aussi, il est impossible de se passer complètement de l’une ou de l’autre. Les aliments d’origine animale apportent tous les acides aminés alors que les aliments d’origine végétale n’en contiennent que 6 sur 8 (sauf les exceptions du quinoa et des protéines de soja). Ainsi, la consommation exclusive de protéines végétales risque de générer des carences. À l’inverse, l’absence de protéines végétales va réduire les apports en fibres, en glucides et en vitamines, nutriments omniprésents dans les légumes et les céréales mais n’existant qu’en faible quantité dans les produits d’origine animale. Les meilleures protéines sont d’origines végétale et animale. Pour respecter un bon équilibre alimentaire et se maintenir en bonne santé, il est primordial de consommer les deux, car, en plus de leur apport en protéines, ces aliments fournissent d’autres nutriments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.


Conseils sur la nutrition et le sport à adopter
Quand manger des barres protéinées ?